Le cerveau

Le cerveau

 

Le cerveau : un instrument de connaissance unique.

Le cerveau de l'Homme est unique. Il pèse en moyenne 1,35 kg. Les Humains, avec le Dauphin et quelques autres espèces, sont considérés par les scientifiques évolutionnistes comme les mieux équipés, les mieux dotés dans ce que l'on appelle la matière grise. D'ailleurs l'homme ne domine-t-il pas sur les autres espèces ?! Voyons ce qu'indique la Genèse I-26 : « Dieu dit : faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre… ».

Evolution ou non, déterminisme ou pas, il est incontestable que l'homme est unique : ses cinq sens coordonnés par son cerveau lui confèrent un potentiel de réflexion poussée. Il est apte à emmagasiner TOUT : impressions, sentiments, images, et de développer à partir de ses analyses des pensées propres lui suggérant choix, doutes, convictions etc… ; le tout lié évidemment à ses expériences personnelles. Actuellement, aucun être vivant sur terre n'est aussi cruellement confronté à des choix que l'homme face à lui-même. Capable du pire et du meilleur, de la bêtise la plus crasse, la plus sordide, comme des pensées les plus subtiles sur des sujets scientifiques et spirituels. L'homme est potentiellement un être apte à la Morale. Ce qui, vous en conviendrez, n'est pas le cas des animaux ! En effet peut-on parler de morale chez les animaux lorsque divinement il ne s'agit que d'une tolérance issue de leur programmation robotisée ? En définitive, les animaux ne font que suivre le conditionnement de leur espèce.

En revanche, l'Homme, lui, pense et se pense : depuis sa place dans l'Univers, en passant par la Nature sur Terre jusque dans son quotidien. C'est grâce à son cerveau, capacitaire de facultés spéciales, relié à la réalité qui l'environne par ses 5 sens, par son aptitude au langage et au Verbe (en un stade plus avancé), qu'il peut se forger progressivement une conscience. .soit, mais une conscience pour quoi faire ?

Tout d'abord, pour découvrir que son éphémère existence l'emmène inéluctablement vers la mort. Pourtant notre raisonnement, notre intuition, notre sensibilité. laissent apercevoir d'autres possibilités : réincarnation, résurrection, vie post-mortem, etc… Ces notions sont identifiées : visiblement notre cerveau est formaté, adapté, prévu pour les apercevoir et les comprendre. Partant du principe qu'il n'y a pas de fumée sans feu, comment résister à la tentation de les entériner ? Si nous pensons ces notions immatérielles, c'est qu'une part de notre personnalité/individualité est de même nature que le monde des idées. Notre matière est spirituelle. L'Homme est ainsi entièrement dédoublé d'une Méta-biologie de nature spirituelle. Les religions ne s'y sont pas trompées car elles dotent l'homme d'une âme soi-disant immortelle ; d'"ailleurs" où l'Ame siège-t-elle ? Sur quel chakra est-elle posée ? Quel rapport existe-t-il entre l'Ame et le Cerveau ?

 

Le cerveau est le siège de l'âme

Sans s'étendre trop longuement et pour rectifier de nombreuses erreurs faites au sujet de l'Ame, il convient de préciser que l'homme est en "pot-EN-CIEL" d'Ame. Il reçoit dès conception intra-utérine un germe d'Ame qu'il lui appartient de développer. Et ce germe d'Ame siège en notre cerveau, lové dans la glande épiphyse… ce germe est un point focal, un "trou noir" minuscule reliant l'homme à son futur antérieur angélique. Ce canal l'autorise suivant ses dispositions à recevoir diverses influences : sociales, karmiques, maléfiques, bénéfiques, inspirations… et ce canal le connecte aussi à son insu à tous les spleens et stress de son "âme- sour". Cela explique chez l'homme ces nombreux "états d'âme" aux origines insoupçonnées et qui font déblatérer psychologues, psychanalystes et consorts. « Que représente pourtant cette Perle pinéale ? Eh bien, c'est Elle "la Porte Etroite" des Ecritures par laquelle passe tout le "circuit imprimé" du Corps de Gloire en hibernation. Ce corps de gloire est en Vérité l'Ame Véritable de l'Humain. Ce corps en "quarantaine" et en catalepsie, ne peut être réveillé que par L'AME DU MONDE prise et transmutée par l'Homme. Celui-ci est l'Athanor. » (André Bouguénec – page 372 de "Entretien avec L'Homme").

Or l'Ame du Monde est à la disposition de l'homme sur son Vaisseau Terre. La Terre est un cerveau cosmique

« La Terre est "Capitale" (Cap, chef, tête) à l'in-formation du cerveau de l'Homme. La Terre est un Cerveau céleste. Au cerveau de l'homme de com-Uniquer avec Elle. Là, il y a un bicéphalisme obligatoire genre "siamois" inter-crânien. A l'inverse du cerveau humain, le cerveau Terre possède ses neurones à sa surface. C'est tout un réseau de structures coordonnées donnant la vie, la suscitant à la pensée humaine. La Terre est un cerveau qui FUT pensé. Tout y est informatisé par le Créateur. "C'est écrit", fiché, classé, définitivement. Le Cerveau humain est vierge, il sert, lui, à penser et à se penser. Il doit s'animer face à l'image du Cerveau de Sa Mère la Terre. Il doit s'informer d'elle, s'informatiser pour se réfléchir par rapport à Elle, à tout ce qu'elle contient et décrit. La Terre, il faut qu'elle "SERV-ELLE" à la cervelle humaine. Question de Regard, de Vision. C'est à ce Verseau que la Terre dévoilera son SERVEAU puisque l'homme est resté presque aveugle. Avec cerveau on fait Ceauver (couver), mais encore faut-il le mobiliser comme il faut (CERVEAU = VERCEAU), l'homme doit vouloir faire coordonner logiquement CE qu'il découvre sur le Cerveau Terre et sa place dans le Corps Cosmique. » (André Bouguénec, note personnelle).

Cette citation laisse apparaître une analogie d'échelle entre l'homme et la Terre fort surprenante, mais pourtant confortée aujourd'hui par certains scientifiques qui voient dans la Terre un être vivant (hypothèse Gaïa de Lovelock). Une précision doit être faite ici concernant cette glande épiphyse ou pinéale ; normalement elle émane 7 influx vitaux pour l'homme mais se trouve aujourd'hui gravement perturbée dans son fonctionnement par la pollution planétaire.

« …attention, si la glande est détériorée, son double "éthérique" est intact. Vous dirai-je que cette Mémoire, emmagasinée dans l'épiphyse Animique, est double. Elle est à la fois pure, tel l'Ange avant sa, ses désobéissances, puis lui-même après, avec ses fautes, commises inscrites. Pour mieux vous faire comprendre, voyez le Yin-Yang. La Virgule blanche avait une perle noire de possible désobéissance. C'est l'Ange pur. La Virgule noire avec la perle blanche est l'Ange ténébreux chuté. Cette perle blanche est sa cellule salvatrice. Elle est le condensé de tout "l'Ange Blanc", c'est-à-dire de toutes les Lumières divines. Ces lumières "décomposées" dans l'humain… » (André Bouguénec – page 372 de "Entretien avec L'Homme").

Et cet ange est double ; animé par une dualité féminine-masculine. Le cerveau est sexué

Aujourd'hui, les scientifiques sont unanimes pour constater une polarisation du cerveau en 2 hémisphères, droit / gauche, s'interconnectant mais tout en gardant leur vocation particulière et complémentaire. « L'Homme est conçu divinement pour éveiller, par son cerveau double, un esprit de Totalité droite-gauche en fusionnement ; chaque partie complétant et fécondant l'autre par "croisement" dans un échange mélangé. » (André Bouguénec – "Entretien avec l'Homme").

Mais un autre aspect inconnu de ce problème est aussi révélé par André Bouguénec. Le cerveau fonctionne comme un sexe – donc polarisé, soit masculin, soit féminin -. En lui-même, il est masculin et féminin, mais suivant le sexe génital de l'individu : homme ou femme, le cerveau est fondamentalement inversement sexué. Le cerveau de la femme est mâle, en inversion du sexe génital. « L'Esprit de la femme est masculin et en symétrie inverse de l'éjaculation de l'homme, Elle a capacité à projeter des germes, des semences d'idées que le cerveau féminin de l'homme réceptif à leur conception en lui, va élaborer, épanouir et exprimer dans une actualisation à deux. » (André Bouguénec – "Couple et Alchimie").

 

le cerveau de l'homme est féminin

Ainsi, spirituellement, c'est la femme qui féconde son compa­gnon tandis que l'homme est matriciel. « L'Esprit féminin, comme l'éjaculation mâle, projette des germes, des semences d'idées que le cerveau féminin de l'homme, réceptif à leur conception en lui, va élaborer, épanouir et exprimer dans une actualisation à deux. Suit la préhension réciproque : la com-préhension élaborante. La femme insémine spirituellement, l'homme engendre. » (André Bouguénec – page 567 de "Couple et Alchimie").

 

Du cerveau à la matière grise.

Le gris : mélange du blanc et du noir représente symbolique-ment la dilution centrifuge du Yin-yang. L'Homme, par exercice de sa volonté en lucidité et conscience vers de bons choix, doit se dégriser. C'est l'exercice d'une force centripète de combat, d'un rejet de l'obscurantisme et des ténèbres qui lui permettra en couple de reconstituer l'équilibre harmonique du YIN-YANG. Quelques recoupements cabalistiques

Le Cerveau est dans le CRANE un véritable ECRAN d'ordinateur à double fonction. Je m'explique : Crâne, vous en conviendrez, prend un accent circonflexe ; celui-ci vaut un S en langue française, crâne devient donc "CRASNE" ; son anagramme est : "SCANER", car l'écran cervical imprime en nos bobines mnémorielles.

Magie du Cerveau… LE CERVEAU = 92, est l'organe avec lequel : JE ME PENSE = 92.

Chacun d'entre nous peut dire : MON CERVEAU = 117, est un outil de CONNAISSANCE = 117 par sa vertu de rentrer en phase avec LE VERBE DE DIEU = 117.

Pour cela il faut voir et comprendre le véritable sens de la création, et pour un futur proche préparer aujourd'hui notre CERVEAU à l'émergence révélatrice du "VERCEAU".

 

Pierric Mazeron