Les anges

Les anges

 

 

Curieusement…

cette fin de XXème siècle remet régulièrement au goût du jour le phénomène de l'existence des anges. A travers la littérature, le cinéma, la publicité etc…, ces créatures étranges surgissent périodiquement et réveillent notre monde imaginaire dans lequel elles sont enfouies.

Impalpables, invisibles, inaccessibles, imaginés tantôt chérubins auréolés et ailés dans la chrétienté, tantôt plus effrayants sous la forme de djinns, de gnomes, de génies ou d'anges noirs, selon les pays et les traditions, ces êtres semblent partager notre vie depuis la nuit des temps. La bible fait référence aux anges annonciateurs de nouvelles et d'événements, et parfois même aux êtres angéliques s'affrontant dans des guerres célestes et fratricides. Aujourd'hui encore, ne dit-on pas du nouveau-né que c'est un petit ange, qui dans ses L-ANGES, sourit aux anges ? N'évoque-t-on pas, lorsque l'on réchappe d'une catastrophe, la protection d'une bonne étoile ou d'un ange gardien ? Le langage populaire parle d'anges sans vraiment les définir, allant même jusqu'à railler sur leur sexe. Mais au fait, les anges, qui sont-ils vraiment ? Et quel rapport ont-ils avec l'Homme ?

 

Qu'est-ce qu'un ange ?

Etymologiquement, le mot "ange" signifie "porteur de message, messager". Mot que l'on retrouve dans "angelus". Curieusement, l'anagramme d'"ANGELUS" est "LANGUES", ce qui confirme l'idée que l'ange est le messager, le porteur du Verbe. André Bouguénec précise davantage cette notion dans un extrait de "Couple et Alchimie ":« Question non formulée : les Anges, c'est quoi ? Le mot ANGE impliqué dans les textes religieux, apocryphes ou autres, a étymologiquement la signification de messager, de message. C'est pour le Terrien tout ce qui vient du "Ciel", et ce n'est pas exclusivement bon ! L'ANGE = 39 = DIEU, en tant que Sa Créature céleste et en tant qu'un dieu en devenir, éventuellement. L'anagramme ou la cabbale de ce mot est GEN'AL, "qui fait naître Dieu" (du moins la notion en l'Humain) ou "naissance d'un dieu". Mettez la clef de la lettre "I" symbolisant l'Esprit, vous obtenez : GEN I AL : L'Intelligence. Mais sachez que l'intelligence humaine ne vaut rien si elle n'est liée au divin. L'ANGE = L'AE + "GN" : l'engendrement du Couple Androgyne, l'Adam-Eve primordial. » L'origine : de l'ange à l'homme

« Dieu se tient devant l'assemblée des dieux. Vous êtes tous des Fils du Très-Haut. Cependant vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme un prince quelconque. » Psaumes 82.

Certes, il y a un abîme vertigineux séparant l'Ange de l'Homme. Voici un résumé tiré du chapitre "La chute des Anges", dans le livre "Couple et Alchimie". Ce qui va suivre n'explicite ni les "pourquoi" ni les "comment". Vous trouverez succinctement la description du phénomène humain, le fameux passage de l'Ange à l'homme. Pour commencer, si nous lisons la Bible, et plus particulièrement la Genèse, que voyons-nous ? Au-delà du caractère un peu nébuleux de certains textes, nous découvrons un mêl-ANGE de deux créations distinctes :

La première évoque le fameux Adam Kadmon, "créé à l'image de Dieu" (Genèse I-27).

La deuxième mentionne le glébeux, l'Adam façonné par Dieu à partir de la terre, et à qui Il donna la vie par insufflation dans les narines (Genèse II-7).

Dans le langage populaire, "se faire souffler dans les narines" ou "dans les bronches", c'est se faire réprimander., mais aussi recevoir l'In-Spiration, le Souffle divin 1. La Création Angélique…

Créés adultes, les Anges "robots" sont à la fois féminin et masculin. Ils possèdent une puissance de création fantastique. Ce sont eux qui symbolisent le fameux Adam Kadmon, créé à l'image de Dieu. 2. La Révélation…

n'est rien d'autre que la tricherie, la Divine Comédie voulue par Dieu. Le voile tombe et l'Ange s'aperçoit qu'il est manipulé, qu'il est au service de Dieu. De créateur, il se rend compte qu'il n'est qu'une simple marionnette, un manouvrier de Dieu. Car ses propres créations n'étaient en fait que l'expression de Dieu Lui-même, qui s'ex-primait à travers l'Ange. Et comble suprême pour un Ange créateur : il était incapable de se donner une descendance ! 3. La Révolte…

est la prise de conscience de leur état d'Ange ; menée par Lucifer, celle-ci se transforme en révolte face au Créateur. L'Ange sort des "ordres" divins et dér-ANGE la création en créant hors des Lois. 4. Le Procès-verbal et la condamnation !Dieu arrête les dégâts et fait le "men-AGE" (l'âge des Hommes). L'Ange est mis "aux arrêts", en léthargie, sous condition divine :

– Vous voulez être de véritables créateurs à Mon Image ? Très bien, mais il vous faudra tout réapprendre librement et par vous-mêmes. C'est à cette seule condition que vous pourrez devenir des dieux ! 5. Enfin, la Chute de l'ange…

c'est la fameuse chute vertigineuse dont parlent les Traditions ! La mise en demeure, l'incarcération (IN-CARNATION : mis en chair) sur Terre. L'Ange "perd ses ailes", il est doublement "coupé" :

– du ciel, tout d'abord,

– puis de son alter-ego, donc séparé en deux. C'est la fameuse séparation des sexes : voici Adam et Eve, les glébeux mis en Terre, en in-HUM-ation dans l'HUM-us, avec des HUM-eurs d'Homme issues de leur passé angélique. Ce glorieux passé est en mémoire désactivée. Ne restent que des reliquats d'intuitions et, surtout, une profonde frustration de l'altération de l'"Autre", de son autre moitié. Ces impressions ne subsistent-elles pas encore aujourd'hui, "terrées" ou enfouies au plus profond de nous-mêmes ? Les poètes, eux-aussi, ont pressenti et lou-ANGÉ maintes fois et sous divers aspects les liens qui unissent l'Homme au Ciel.

Ainsi, André Chénier : « Abîmes de clartés, où, libre de ses fers,

L'Homme siège au conseil qui créa l'univers,

Où l'âme remontant à sa grande origine

Sent qu'elle est une part de l'essence divine… »

Ou Lamartine : « Celui qui peut créer, dédaigne de détruire…

Borné dans sa nature, infini dans ses voux,

l'Homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux »

 

Comment remonter au ciel ?

Dieu serait bel et bien un criminel s'il n'avait pas pré-VU un moyen de salut, une sorte d'issue de secours qui permette aux hommes de retrouver leur passé glorieux. Dans le sacro-saint principe du libre arbitre, deux chemins parallèles et convergents peuvent y mener : L'Amour et la Connaissance. ·Par l'Amour

maître mot de la Création et si bien repris par Saint Paul : « toute la Connaissance du Monde ne vaut rien sans l'Amour ! »

Entre nous, qu'est-ce qui fait tourner le monde ? N'est-ce pas avant tout l'Amour, cette force irrépressible qui nous met en quête de l'Ame sour ? Comment expliquer cette soif de l'autre, cette dés-ALTERATION, ce manque, cette avidité (à-VIDE) dans la recherche de l'alter ego, qui souvent se compense de mille façons et sur toutes les déclinaisons possibles de l'Amour, jusqu'aux envies frénétiques de possessions matérialistes ? C'est l'Amour, ou plutôt l'absence d'Amour ! N'oublions pas. .que "L'ANGE" = 39, créé par DIEU = 39 a, dans sa chute, perdu son "L" (L phonétiquement EL = DIEU). Devenu ANGE = 27, il fut coupé en deux et devint HOMME = 54 (2 x 27) en sou-MISSION sur Terre, en vue de constituer un COUPLE = 72 (27 alter-NÉ). Et c'est à travers l'expérience du couple, de la vie à deux entre un homme et une femme, avec toutes les différences et les subtilités qui en découlent, que chaque être fait son appren-TISSAGE d'Ange. Ces différentes expériences de couple mèneront l'humain pour qu'il ENGENDRE = 72, ailleurs, une nouvelle DUALITÉ = 72, jusqu'à ce qu'il puisse dire : Genèse I-23 :« Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! » Evangile de Thomas, Logion 106-18 :« Lorsque vous ferez le deux UN, vous deviendrez Fils de l'Homme, et si vous dites : montagne, éloigne-toi : elle s'éloignera. » "Faire le deux UN"« Faire le deux UN, c'est réaliser le Couple en Androgyne Unifié. C'est alors que celui-ci est devenu "Fils de l'Homme". Cette dernière appellation ne veut rien dire si l'on ignore que cet Evangile est Gnostique et que Dieu y est appelé HOMME Suprême. L'Androgyne devient le Fils de l'HOMME-DIEU, il est devenu Ionique, c'est sa "nouvelle chair" comme dit Saint Paul, il a alors un potentiel énergétique fantastique et peut remuer des planètes, d'où : "dis à la montagne : déplace toi…". Cette image se retrouve également dans les Evangiles canoniques à Matt.21-21. » (André Bouguénec, extrait de Couple et Alchimie, page 630). Bien entendu, l'amour "égoïste" du couple trouvera sa vraie plénitude dans l'éch-ANGE et dans l'amour du prochain.·Par la Connaissance De l'Homme dangereux à l'Homme "D'ANGE HEUREUX", ou l'art de pétrir son pain.

Eh oui, pour retrouver le chemin de sa maison à tire-d'aile, l'Homme doit d'abord faire ses preuves sur Terre. Celle-ci est une planète de départ, d'épreuves, de "FORCE A", où le "FORCAT" humain doit retourner sa Terre non pas pour la cultiver entièrement, mais pour y DÉ-COUVRIR les mystères divins, et donc se cultiver lui-même. C'est un boule-VERSEMENT de son état d'ange révolté de jadis qu'il doit effectuer. L'ANGE = 39 doit FAIRE = 39 sa MUE = 39 en DIEU = 39 (CQFD) !

Sur cette Terre, véritable Boule-ANGE-rie, l'Humain doit faire lever sa pâte, son pain. Il doit se pétrir, se façonner afin de lever, s'élever, de s'auto-édifier dans le bien, le bon et le beau. D'ailleurs, ne dit-on pas d'un homme bon que c'est "une bonne pâte" ! Mais l'humain est un sempiternel obstiné. A travers ses pensées et ses actes, il ne veut voir ni comprendre qu'il est souvent en dehors des Lois. Sa science refuse la Manifestation de Dieu dans et à travers toutes choses. Ses religions abêtissent et dogmatisent ceux qui les suivent sans les relier à leur source divine. Aujourd'hui plus que jamais, la "TERIBLE" LIBERTE laissée à l'homme, fait qu'il n'a jamais été aussi près de s'anéantir, et de mille façons. Tous les voyants sont passés au rouge ! L'homme doit impérativement se r'ANGEr, se chANGEr, se nourrir, m'ANGEr une nouvelle nourriture autrement plus riche que le pain azyme (pain sans levain). La vraie nourriture de l'homme, c'est cette intelligence d'Esprit qu'il lui faut dé-COUVRIR. Mais pour qu'il devienne Intelligent, il doit y mettre l'Esprit de Dieu. Brièvement, IN-TEL-LIGERE c'est littéralement "lire dans la Terre" tout ce qui est par-SEMÉ, à savoir trouver l'Esprit de Dieu dans la Matière et à travers la Science, le tout fécondé d'un Amour librement re-co-NAISSANT envers son Créateur. Il se forge ainsi son AMES, et d'Ange robot qu'il était, l'Homme s'engendrera en CO-NAISSANCE totale vers son A-VENIR d'Ange glorieux. Ce sera pour lui une troisième naissance : le Tré-PAS, le troisième PAS-sage : le 1er : création adulte,

le 2ème : mise en terre, le "T'ES RIEN" qui n'a, et n'est plus rien,

le 3ème : la RE-CO-NAISSANCE, il s'est auto-engendré, "ANGE-ANDRE" (André = Andros = homme, donc devenu Ange-Homme). Etre un ange, c'est être un Dieu, et c'est

DEVENIR

77

 

14

 

INTELLIGENT

127

après

10

 

ET

25

réduction

7

 

UNIVERSEL

125

 

8

 
 

= 354

(35 + 4)

= 39

= L'ANGE = DIEU

Ainsi vous comprenez que les Anges sont des extra-terrestres particuliers issus du processus évolutif humain. Ce qui faisait dire à Jésus : « Car ils ne pourront plus mourir, parce qu'ils seront semblables aux anges, et qu'ils seront fils de Dieu, étant fils de la résurrection. » (Luc XX-36).

Quelques recoupements cabalistiques ·L'Ange "Adam/Eve" qui n'était qu'UN, a, par sa révolte, inversé sa nature pour se retrouver "NU" sur Terre ; il ne peut retrouver librement cette unité que par un long "APPREN-TISSAGE".

Dans sa NUDITE l'homme doit reconstruire son UNITE ; la lettre "D" restante marque le D-épart pour retrouver un jour une D-ivinité.

L'ADAM-EVE = 63 symbolise la chute de tous les anges dont l'infernale mission est de devenir librement des DIEUX = 63.

L'ANGE CHUTÉ = 96 ; voyez dans la géométrie de ces deux chiffres, la chute de l'ange symbolisé par le 9 (:vie en germe) et la remontée de l'homme vers le ciel par le 6 (:expansion de Lumière).

LE GLÉBEUX = 93 véritable "ANGE HUMAIN" = 93 est bien L'ANGE-HOMME = 93 mis en terre, donc ANGE "TERRÉ" = 93 en un "TERRE-EAU" = 93 pour devenir enfin "HOMME-DIEU" = 93.

Il est à noter que 93 = 9 et 3 qui, une fois multipliés, rappellent l'origine de ce futur "Homme-Dieu" ; 9 x 3 = 27 = ANGE.

LA GENESE DU MONDE = 144, celle de NOS ORIGINES = 144 c'est "L'ANGE, NOUS-MEME" = 144 puisque nous sommes LES DESCENDANTS = 144, issus de LA CHUTE DES ANGES = 144.

Puis ce fut l'IMPLANTATION = 144, LA MISE EN TERRE = 144 de L'ANGE TERRASSÉ = 144, en vue de LA RÉ-GÉNÉRATION = 144 sur Terre pour réaliser librement dans l'A-venir, UNE ENGEANCE D'ANGES = 144.

 

Patrick Rouger