L’évolution

L'évolution

 

La vie…

issue d'un mélange de probabilités, a conquis l'Univers. Explication trop simpliste et pas assez folle pour s'accrocher à la réalité. Quelle est le sens véritable de ce que l'on appelle, à tort ou à raison, l'évolution ?

Lamarck, Darwin, Mendel, Mayr, Elderedge, Gould, se sont échinés à proposer des solutions pour expliquer que Dieu n'était pour rien dans les mécanismes de la vie. Pour ces éminents spécialistes les espèces seraient nées d'une soupe primordiale donnant la première cellule, mère de l'Humanité. Et puis quoi encore, cela pousserait-il donc tout seul ? Permettez-moi de vous fournir quelques explications avant que les Semeurs de Vie de notre Planète ne viennent remettre certains orgueils à leur place.

 

Questions de soupe

Des équipes de chercheurs (Miller jusqu'à C. Sagan) ont montré qu'il était possible de reconstituer cette fameuse soupe primordiale en laboratoire. Dans un flacon, ils simulèrent la Genèse de la planète, éclairs, eau et constituants divers… Ainsi apparaissaient quelques acides aminés, briques primordiales de la vie. Pour le gotha scientifique, voilà l'explication admise : la première cellule est bien née d'une soupe ! Pas d'autres explications possibles, à part peut-être une intrusion de météorite qui aurait transporté la vie sur notre planète (cf. : panspermie). Soit, mais cette hypothèse suppose également que sur cette planète de départ une soupe primordiale ait déjà donné la vie…

 

Connaissez-vous la complexité d'une cellule ou d'une bactérie ?

C'est un ensemble complexe formé de dizaines d'éléments jouant chacun un rôle en accord avec le reste de la structure : assimilation de nourriture, fabrication d'énergie, membrane protectrice, reproduction, etc.. Sans cela, la structure disparaît. On ne peut raisonnablement nier le fait que cette structure soit organisée de manière intelligente.

Or une structure semblable serait apparue spontanément sur une planète avec son système de production d'énergie et de reproduction ! Savez-vous que d'après les calculs des mathéma-ticiens anglais Fred Hoyle et Wickramasinghe, cette probabilité est inférieure à 104000. On peut comparer cette probabilité avec l'expérience suivante : la présence du vent dans un cimetière d'avion, aurait plus de chance de reconstituer un avion neuf à force de souffler au hasard, que la vie n'en a d'apparaître ! Certes, il reste une infime probabilité diraient certains, mais quand même, un avion neuf. Soyons sérieux !

De toute, façon, nous savons que le hasard engendre le désordre, même si certaines probabilités démontrent qu'il existe toujours une petite chance que…

C'est l'exemple du singe que l'on met derrière une machine à écrire en lui demandant de taper des lettres au hasard. Eh bien, il existe une chance pour qu'il retape intégralement la Bible (pour 10 000 livres comprenant un million de caractères, ce singe aura 1 chance sur 436 !!). C'est pourtant avec de telles probabilités que l'on tente de justifier l'apparition de la vie. Et encore, il n'y a pas de singe ni aucune présence pour tirer les éléments au hasard. Vous l'avez compris, tout cela ne peut se faire tout seul !

De plus, le premier organisme était unicellulaire. Les scientifiques s'accordent pour dire que les premières cellules se sont regroupées par nécessité de protection contre le milieu afin de former des organismes élaborant des organes.

Posons-nous deux questions de candide :

– Comment, sans intelligence, les premières cellules ont-elles décidé de se regrouper ?

– Se sont-elles collées, ont-elles décidé de collaborer par simples échanges et fini par rester assemblées afin de donner forme à des créatures ? Dites-moi quelle personne dotée d'un minimum de bon sens peut donner du crédit à de telles théories ?

 

Hasard et A.D.N…

L'A.D.N. est un code génétique. Il contient le plan et l'organisation de tout l'être. Cet A.D.N, formé de quatre acides aminés, possède des milliers de séquences où sont inscrits les caractères de l'organisme. Amusez-vous à calculer les probabilités pour que le hasard code le premier brin d'A.D.N avec toutes ses séquences dans le bon ordre !!

Imaginez que la couleur et la forme de vos yeux sont codées dans des séquences de quatre acides aminés. Même les ingénieurs ne peuvent créer la vie qu'en la copiant sur des modèles existants. Cela veut dire que ce code génétique, de par sa complexité et son ingéniosité, fut imaginé et conçu par une intelligence supérieure !

(Programmeur personnellement, je vous prie de croire qu'un code de programmation, aussi court soit-il, ne tient pas lieu du hasard…).

Que dire alors de la sélection naturelle ? De la première cellule ? De son code ?

Pas question de sélection naturelle puisqu'elle aurait dû naître spontanément ! En vérité, personne n'a de réponse satisfaisante et cohérente. Et cela, grâce à la preuve apportée par les mathéma- tiques ! Reste une seule solution : faire intervenir un Dieu ou une intelligence extérieure !

 

La Terre est-elle une planète d'ensemencement ?

A partir d'une planète et avec suffisamment de moyens techniques, il est concevable d'élaborer et de développer un écosystème. (Cette idée n'a rien d'utopique car elle a déjà été pensée par les ingénieurs de la NASA).

Sur cette terre furent implantées des espèces végétales puis animales ; ces espèces se regroupent en familles et sont étudiées dans leur conception pour que leur comportement soit intégré dans un système biologique harmonieux (l'écosystème). Chaque espèce végétale et animale, collabore par des programmes internes stables avec l'ensemble de la planète. Voyez l'équilibre de la "Nature", immuable quand l'humain ne vient pas tout dérégler. Tout est en harmonie, à tous les niveaux. Les biologistes sont souvent frappés de voir que des espèces tout à fait étrangères collaborent pour leur survie réciproque ! Seul l'homme est un anachronisme…

Peut-on parler d'évolution par la sélection naturelle, les mutations spontanées et la loterie des gènes sexués ?

Trop souvent, le hasard a bon dos !

D'ailleurs, comment expliquer qu'une aile ait pu apparaître ? Une éventuelle mutation aurait fabriqué un embryon d'aile sur un animal. Pourtant cet animal n'aurait pu s'en servir pour voler ou survivre, à moins que cette aile soit assez grande pour lui permettre de sautiller afin d'échapper à ses prédateurs. Imaginez la complexité d'une aile, des muscles moteurs, de l'adaptation cardiaque. alors tout cela se serait constitué et agencé si parfaitement en quelques milliers d'années ? 

 

Le cauchemar de Darwin…

c'est l'oil !

On a dit qu'une cellule photosensible est apparue sur un animal. Par quel miracle ? Il est impensable qu'une telle cellule si compliquée soit apparue et se soit positionnée pour être reliée au cerveau et analysée dans ses messages nerveux. Et puis, tout naturellement, d'autres cellules sont venues "se greffer" pour former petit à petit l'oil des vertébrés supérieurs.

Une chose est sûre, l'oil est trop complexe pour que des mutations hasardeuses aient produit un tel organe. Et ne parlons pas du cerveau. Cet ordinateur est si performant que ses capacités dépassent de loin celles des meilleurs ordinateurs produits par l'intelligence humaine. Tout de même, la viande ne s'est pas mise à penser toute seule, en oubliant tous les secrets de sa propre matière, d'autant plus, qu'aujourd'hui encore, on est loin de comprendre tous les secrets du corps humain. (On oublie que la matière n'est que l'habillage du vrai support : un corps énergétique plus subtil que l'on commence à percevoir à travers le magnétisme, l'acupuncture et la micro physique subquantique…

De toute façon, il est reconnu que les mutations sont le plus souvent des erreurs de copiage du code génétique et ces erreurs tendent à dégénérer les organismes jusqu'à leur mort. Alors. doit-on parler d'évolution ou involution ?

 

L'évolution n'existe pas !

La Terre fut colonisée, ensemencée et adaptée au règne de l'Homme par des intervenants extérieurs (voir le sujet : Ovni et Extra terrestres). Ce sera un jour vraisemblablement une évidence. Les dinosaures et autres sauriens, qui auraient pu être nuisibles pour un démarrage d'implantation humaine, ont été exterminés après avoir fait leur office dans la fertilisation des sols. (On a trouvé des ossements et des crânes portant des empreintes de tir…). Le corps humain, doué de la capacité unique du langage, n'est qu'un support charnel d'implantation pour des êtres "angéliques". (cf. : Les Anges). Et si les ingénieurs semeurs de cette planète ont créé des enchaînements dans les espèces – enchaînements parfaitement préétablis -, ce fut pour que l'homme constate selon son degré de maturation : soit qu'il est un animal par descendance, soit qu'il est un être exceptionnel à destination post-mortem.

Car la règle du libre choix est essentielle pour la véritable évolution de l'homme.

Et là, vous l'aurez bien compris, c'est d'une tout autre évolution dont il s'agit !!

 

En résumé

Les animaux n'ont pas de capacité d'évolution. Leur programme est pratiquement figé, à l'exception d'un apprentissage limité de dressage. Ils obéissent aux mêmes règles de nourriture et de comportement ainsi que les enfants de leurs enfants. Il sont présents sur cette planète pour constituer un cadre et un équilibre, au même titre que les végétaux, et permettre ainsi à l'homme de réfléchir sur son environnement merveilleux.

Quand s'apercevra-t-on que la nature est un fabuleux cadeau donné à la responsabilité de l'Homme ?

Certains se rendent compte de la qualité du règne animal et végétal. Quelques exemples : la forme des ailerons de requins pour l'aéronautique, la structure moléculaire du fil d'araignée pour construire des câbles beaucoup plus solides que l'acier, (notamment le T-Shirt pare-balles américain en fil d'araignée), la colle sécrétée par les moules, résistante à l'eau salée, plus forte que toutes les colles synthétiques, etc… Même la structure de surface de la peau de requins est utilisée en copiage par l'aéronautique ! Autant d'exemples, cher immortel, qui devraient nous inciter à méditer.

 

 

Quelques recoupements cabalistiques

L'EVOLUTION = 145 concerne en réalité LA BETE = 45 humaine à transmuter en HOMME = 54 !Car les hommes avant d'être des animaux sont avant tout des "ANIME MOTS".Si l'homme ne descend pas tout à fait du SINGE, bien qu'il le SIGNE, il est un signe de Dieu engendré, à l'origine par ses GENIS.La GENèse fut bien une élaboration divine de GENes pour que les Hommes (GENs) s'en-GEN-drent dans le Bien, le Beau et le Bon.

 

Bruno Bossard